Installation d’une barre de traction intérieure

S’exercer chez soi avec une barre de traction peut être à la fois confortable et plus sécuritaire. Selon sa configuration, elle est à poser dans certains recoins bien définis de la maison. Des modèles sont ainsi disponibles, pour des petites, moyennes ou larges espaces. Les détails seront développés dans ce texte.

Où installer ?

L’exercice avec une barre de traction consiste à soulever son propre corps pour faire travailler les pectoraux, la ceinture, l’abdo et même le dos. Il est ainsi impératif qu’un sportif ait un espace largement suffisant pour s’étendre. C’est pourquoi en fonction du type de barre de traction, les murs, les plafonds, la porte se trouvent être les meilleurs emplacements.

Ces supports de la maison se doivent être toutefois être bien solides, robustes et surtout être disponibles car la plupart du type de barre de traction est fixe.

Les différents types de barre de traction intérieure

Livrée en kit, une barre de traction intérieure n’exige pas une compétence particulière à sa pose. L’essentiel est de faire correspondre ses besoins, le type de son support au matériel de musculation choisi. Voici les types de barre de traction les plus connus :

  • La barre de traction porte

Elle a plus de réussite grâce à son faible encombrement. Elle s’installe sur l’encadrement supérieur de la porte, qui permet entre autres une bonne vision rappelant ainsi la nécessité de faire son sport. Ancrée grâce à la pression de vis intégrés, la porte est libre de tout perçage qui risque de l’abimer et de générer des travaux. C’est une option qui la classe dans les catégories des barres autoportantes occasionnant ainsi de la possibilité de s’exercer n’importe où. Posé à la hauteur d’une porte, l’usage pour une personne de petite taille est néanmoins un peu difficile. C’est toutefois la meilleure alternative pour les débutants, car elle facilite les exercices basiques.

  • La barre de traction murale

Contrairement à la barre de porte, celle-ci nécessite un perçage et vissage sur le mur. L’emplacement idéal se fait entre deux murs, mais une seule peut suffire amplement. Elle est réputée pour sa solidité et sa robustesse à cause de ce type de fixation. Destinée ainsi à usage professionnel ou répétitif, une barre murale reste la plus universelle en termes d’utilisation. Grâce à sa fonctionnalité multiusage dûe aux nombreuses prises, on peut y pratiquer toutes les sortes d’entrainement par traction notamment celle par pronation, la supination avec des mouvements manuels parallèles ou non. Elle est conçue pour des murs robustes comme celles en béton, et requiert plus d’espace.

  • La barre de traction plafond

Cette fois-ci, la hauteur du sous-plafond est à prendre en considération. En effet, elle doit être assez large pour pouvoir pratiquer l’exercice librement. Plus haute elle est difficile d’accès et plus étroite, le mouvement est limité, faut alors penser à des modèles ajustables. Toutes les qualités d’une barre murale sont regroupées en elle, mais elle est plus adaptée dans les situations où les murs sont plus fragiles (séparation) que le plafond souvent en béton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page